1 an de citoyenneté canadienne, ça se fête !

Et oui, avec tout ça, cela fait déjà une année que je suis citoyenne canadienne !

1_an_citoy

Depuis mon arrivée en 2013 tout est allé tellement vite ! Et franchement rien ne s’est passé comme prévu (vous êtes étonnés ?).

 

Promesse2Je me souviens encore de ma fête de départ ou je jurais à mes amis que je reviendrai à la fin de mon PVT. « Mais siiiiii j’vous jure, ce n’est pas fait pour moi la vie à l’étranger. Et puis, vous connaissez mon amour démesuré pour la neige voyons ! ». Héhé, ils avaient raison de se méfier !

 

Franchement au départ je voulais juste obtenir une expérience professionnelle internationale. J’ai débarquée avec en poche un PVT d’un an et mon Master II fraîchement obtenu en école de commerce, mais dés que j’ai mis les pieds à Montréal j’ai su qu’il allait être difficile de rentrer.

 

Bien-sûr il y eu des hauts et des bas. Mais J’ai subi une onde de choc si positive de la part des gens dans la vie quotidienne ou dans le milieu professionnel que j’ai mis du temps à savoir si je voulais vraiment rentrer.

 

AvalancheDePermisDe cette incertitude a découlé tout un bordel florilège de demandes de permis de travail… J’ai fait un PVT, un jeune professionnel suivi d’un permis fermé. Et en février 2017, après un renvoi de dossier car incomplet (looseuz que je suis), un an et demi d’attente et deux tours du poteau (ouais il me manquait encore un papier), je suis devenue Résidente permanente.

 

Mais la résidence permanente doit être renouvellée et j’en avais un peu marre de ce statut « entre deux chaises ». Ma décision était enfin prise, j’avais envie de participer pleinement à la vie du pays !

 

Donc des que j’ai franchi la barre des 1 095 jours réglementaires passés au Canada, j’ai lancé ma demande de Citoyenneté. Mais genre pile poil. « Pas l’temps d’niaiser ! »

 

revisions2J’ai envoyé ma demande (et complète cette fois) puis après quelques mois j’ai été convoquée à l’examen (QCM) / entretien.

Tous les soirs après le travail, je plongeais dans mes révisions. Dans les transports, je m’entraînais sur des applications mobiles. Et je récitais mes fiches à temps perdu. Bref mes tocs de compétitrice étaient de retour ! D’ailleurs au debut de mon entretien, à la surprise de l’agent d’immigration, ma première question fut « Alors combien j’ai eu ?! ». Bon j’ai eu 19/20, ça m’a pas empêché de toiser d’un regard suspicieux l’agent genre « vous en êtes sûr ? ». Au delà de ça, j’ai adoré en apprendre plus sur le Canada mais aussi sur le Québec, sa culture, son histoire. Une expérience vraiment enrichissante ! 

 

Pour la Cérémonie, même topo. Dès que je le pouvais, je m’entraînais à chanter l’hymne « Ô Canada ». Un grand merci aux voisins d’avoir toléré apprécié mes couplets enflammés.

Chant2Comme la loose n’est jamais loin avec moi, c’est la version bilingue qui est chantée lors de la cérémonie. Gros moment de solitude et gouttes de sueur en pleine chanson, moi faisant du yaourt pour faire face.

Pour la petite histoire, je venais à peine de donner naissance à mon 1er bébé (Oui soy maman ! Mais on en reparlera plus tard) Cela a vraiment rendu ce moment encore plus émouvant.

Nouvellement mère je devenais également citoyenne canadienne, que de nouvelles aventures en perspective !

 

Pour connaître les démarches d’une demande de Citoyenneté au Canada visitez cette page : Citoyenneté canadienne

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website