Amis expatriés français, vous avez la bénédiction de notre cher président !

Du 2 au 4 novembre, François Hollande président de la République française était en visite officielle au Canada afin de rencontrer David Johnston gouverneur général du Canada et Philippe Couillard premier ministre du Québec. Il s’agissait pour lui de poursuivre un dialogue sur la coopération du Canada et de la France visant l’expatriation, les secteurs de l’éducation, de l’innovation, de l’entreprenariat et de la recherche.

Et mardi soir avait lieu la fameuse réception offerte par le Président en l’honneur de la Communauté française de Montréal. À laquelle je me suis rendue, bien évidemment…

 

François Hollande

 

Malheureusement, je n’ai pas pu filmer son le discours (batterie à plat), mais j’ai pu prendre des notes ! 

 

Non pas que l’économie et la recherche ne sont pas des sujets intéressants. Vous m’excuserez mais je vais surtout vous parler de son discours à propos de l’expatriation et en particulier celle des jeunes.

Le président semble heureux de voir autant de français venus s’installer, travailler et entreprendre au Québec, mais également au Canada. Pour lui c’est le signe que les liens d’amitié entre nos deux pays perdurent. Des liens d’amitié qui ont été cultivés depuis des années d’histoire commune et qui d’ailleurs conféreraient aux français un statut privilégié au Québec que ce soit pour leur conditions d’expatriation ou pour les étudiants français venus étudier au Québec.  

Il dit ne pas comprendre les critiques visant l’expatriation des jeunes, vue comme un exode par ses détracteurs. D’ailleurs à son époque, dit-il, le fait qu’il n’y ait que peu de jeunes français partant à l’étranger était aussi vivement critiqué. Le président pense qu’il faut s’en réjouir au contraire et pour ce faire il veut renforcer les accords avec le Canada afin de faciliter les démarches administratives des français souhaitant s’expatrier. Il souhaite également conserver le programme d’exemption des droits de scolarité pour les étudiants français venus étudier au Québec. Des accords menacés par le programme de monsieur Philippe Couillard qui souhaite que les étudiants issus de la Francophonie se soumettent aux droits de scolarité déjà exigés à ceux provenant d’autres provinces. Ce qui triplerait la facture par an pour un étudiant français. En contre partie, le président s’engage à favoriser l’accès des canadiens à l’enseignement français et à simplifier les démarches administratives pour les canadiens souhaitant s’expatrier en France.

Monsieur Hollande estime qu’il est important de favoriser l’expérience de ces français souhaitant partir à la découverte, étudier, travailler et même entreprendre à l’étranger.  D’après lui, la France n’en tirerait que des bénéfices que ce soit au niveau des bagages rapportés par ces expatriés lors de leur retour en France en termes d’expériences sur le marché du travail et d’expertises. Mais également pour le maintien de la francophonie dans le monde. Une francophonie au service de la propagation internationale des valeurs de la France.

 

Voilà plus ou moins ce dont je me souviens. Je vous laisse juger de ces propos et si jamais vous avez été présents lors de cette réception n’hésitez pas à ajouter votre grain de sel… là juste en dessous… espace commentaires quoi.

Conseils PVT Canada


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website