À nous Los Angeles !

Il fut un temps où l’on voyageait encore. D’ailleurs il y a quelques jours j’ai remis le nez dans mes anciennes photos de vacances et je suis tombée sur celles de mon voyage à Los Angeles. Un voyage dont je n’ai jamais parlé sur ce blog et c’est bien dommage car ce fut épique !

Banniére-LA2

Je ne poste pas cet article pour vous faire baver en ces temps de pandémie, de mon côté j’ai besoin de me souvenir de ces bons moments mais également de partager avec vous l’espoir qu’un jour on pourra de nouveau refaire des plans d’aventure.

Un mois de mai, j’ai séjourné deux semaines dans la famille de mon amie d’enfance Émilie. Ils vivaient dans la banlieue de Los Angeles. Ne me demandez pas le nom de la ville, il est imprononçable ! D’ailleurs j’ai failli rester à l’aéroport à cause de cette histoire. Moi qui bégaie quand il s’agit de donner le nom de la ville à l’agent frontalier… Vous voyez le tableau ? Et les sourires ne sont d’aucune aide.

Douane-LA

Je sais pas pour vous, mais pour moi Los Angeles c’est un lieu avec une aura particulière. Épicentre de l’industrie cinématographique, tout là-bas vous rappelle une série, un film et même des émissions TV. Bien entendu la ville joue avec ça, ce qui en fait (à mes yeux) un énorme parc d’attraction. Autant vous dire que je me suis transformée en la version la plus minable des touristes. Moi courant partout avec un sweat et une casquette L.A, dévorant toute la junkfood possible et prenant des photos de n’importe quoi (vous saviez qu’il existe une rue à mon nom ?). 

IMG_4787

 

Je vais m’abstenir de vous dépeindre plus cet état peu glorieux et vous présenter dés à présent les endroits que nous avons visités :

Les collines d’Hollywood ou ‘Hollywood Hills’ in angliche :

La première chose que je souhaitais voir c’était bien entendu le célèbre panneau Hollywood. On ne peut pas y accéder directement car c’est un terrain privé mais vous pouvez vous en approcher grâce à des sentiers de randonnée. Petite astuce, je suis allée voir le hashtag #HollywoodHills sur instagram afin de trouver le meilleur point de vue (avec la localisation du post toussa toussa). Hormis ce monument, le paysage est vraiment impressionnant. D’énormes villas sont perchées sur les collines qui accueillent à certains endroits des cépages. Selon l’étape de votre ascension vous aurez le plaisir de croiser de magnifiques cactus et bougainvilliers.

Hollywood Walk of Fame :

Située sur Hollywood boulevard, il s’agit de la célèbre rue pavée d’étoiles consacrées à des célébrités. Vous y trouverez aussi la salle de cinéma TCL Chinese Theater où se déroulent les avant-premières des grandes productions et où vous pourrez admirer les empreintes de stars mythiques du cinéma.

Pour tout vous dire j’ai été un peu déçue. Je m’attendais à quelque de grandiose et ce trottoir m’a semblé petit et peu entretenu à certains endroits. En gros, plus vous vous éloignez du TCL Chinese Theater moins les étoiles sont belles et moins il y a d’activités.

Mais j’ai appris une chose, Marilyn Monroe avait de plus petits pieds que moi ! C’est fou non ?

Marilyn Monroe

 

Venice Beach :

C’était la place que je voulais absolument voir. J’ai adoré la vibe de cet endroit très bohème. Sa plage avec ses cabines de sauveteurs, son skate-park, la fameuse salle de sport extérieure (Muscle Beach). Sa croisette ‘Venice Boardwalk’ fait se côtoyer des friperies, des boutiques de créateurs, des bars à tattoo et même des weed stores. Pour la petite histoire, la famille de mon amie nous avait déconseillé d’y aller car selon eux c’est un endroit dangereux. Nous avons fait fi de ce conseil et nous nous sommes donc précipitées rendues à Venice Beach. Eh bien, arrivées sur place et au bout de 20 minutes nous avons dû nous réfugier dans une boutique de tee-shirts pour échapper à une bagarre (de gang ?). Bien entendu, on ne leur a jamais raconté cette histoire (la fierté FIRST).

Beverly Hills :

Quand j’étais jeune – enfin plus jeune quoi, bref vous m’avez comprise – j’adorais la série Beverly Hills 90210. Il était donc vital important de trouver la maison des Walsh (que nous n’avons pas trouvée finalement). C’est une ville pour le moins cossue avec des rues bordées de palmiers et abritant les villas de célébrités. Elle est traversée par Rodeo drive, rien de moins qu’un boulevard de commerces de luxe. Nous, les sans-le-sou, avons aimé notre balade !

Santa Monica :

J’ai eu un coup de foudre total pour cette ville et surtout sa plage animée. Vous y trouverez le Santa Monica Pier, une jetée où se situent un parc d’attraction, des boutiques souvenirs et des restaurants tels que celui de Bubba Gump qui fait référence au film Forrest Gump. Une des extrémités de la route 66 se matérialise également sur la jetée avec un panneau. Un endroit vraiment magique.

Les studios Universal :

IMPOSSIBLE de ne pas visiter les studios lors de votre séjour à Los Angeles. C’est THE parc d’attraction et je pense que c’est à cet endroit que j’ai eu le plus gros craquage comportemental. L’euphorie à son paroxysme ! Vous avez déjà vu l’état des enfants qui se sont gavés de sucre et bien j’étais pire. Comment passer à côté de Springfield la ville des Simpsons, de son Krusty burger, du café de Moe, de la supérette d’Apu et du parc d’attraction de Krusty ? Cerise sur le sundae, il y avait la maison de Gru de Moi, moche et méchant. Pour tout vous dire je suis même repartie avec la fameuse peluche Papuche ! Par contre tristesse infinie lorsque j’ai constaté que l’attraction Harry Potter était encore en travaux… Ce qui est intéressant à faire c’est le tour organisé des différents studios. Vous y découvrirez les décors et les effets spéciaux de plusieurs films ou séries célèbres comme Desperate housewives, Jurassic parc, le Grinch, Retour vers le futur, etc.

San Diego :

Nous avons fait une petite virée à San Diego. Son port accueille une grande flotte navale en service comprenant l’USS Midway et un porte-avions transformé en musée ouvert au public.

Voilà qui clôt ma tournée de Los Angeles. Mais je vous rassure nous n’avons pas fait que des visites ! Le reste du temps nous le passions à bruler sur la plage de Laguna beach, ou à nous goinfrer de Junk Food. Comment oublier les doubles burgers bacon de In and Out et les milkshakes de Johnny Rocket * bave *?

 

Bref au moment de rentrer au pays, rouge vif et saucissonnée dans des vêtements qui avaient étrangement rétrécis, j’ai encore eu de la difficulté à expliquer au douanier où j’avais passé mon séjour (satané nom de ville !). Je ne vous parle pas non plus du jugement, lorsque j’ai expliqué que la chose la plus chère que je rapportais dans mes valises était une grosse peluche « Vous connaissez, Papuche dans Moi moche et méchant ? ».

Douane-1024x731

Mais au moment de quitter l’aéroport de Montréal, un agent adressait à tout le monde un « Bienvenue à la maison ! ». Et ça c’était vraiment la plus belle façon de finir mon voyage.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website